top of page

Texte en cours de modification

Conditions générales de ventes

• Appliquer une éthique professionnelle, une charte morale et déontologique

• Prestations sincères et loyales sans chercher à tromper ou manipuler les consultants |

• Agir dans un cadre légal.

• Afficher lisiblement des honoraires et modes de paiement.

• Respecter le secret professionnel et préserver les données personnelles.

• Attitude bienveillante et respecteuse

• Ne pas créer de la dépendance à la voyance

• Orientation chez des professionnels lorsque cela est nécessaire

• Refuser d’aborder les thèmes douloureux liés à la santé physique ou la fin de vie.

• Ne pas donner suite aux demandes de travaux occultes.

• Laisser au consultant son libre arbitre et ne pas l’influencer.

• Dissuader les personnes mineures d’utiliser un service de voyance.

• De ne pas stopper un traitement pendant un soin énergétique

• Respect de la charte INAD et du thérapeute holistisque ci-dessous

Mes engagements

CGV

CGV Conditions Générales de Vente : Entre d’une part, Petitefeedelunivers, 131 rue zabiaux, 62380 ledinghem, SIRET 803 111 152 00044 représenté par Mme Gabelle Elma, en qualité de gérant, dûment habilité aux fins des présentes. Le cabinet peut être joint par téléphone, email ou SMS grâce aux coordonnées spécifiées via la page “Nous contacter” du site. Ci-après le « Vendeur ». Et d’autre part, la personne physique procédant à l’achat de services de voyance, Ci-après, « l’Acheteur », ou « le Client ». Il a été exposé et convenu ce qui suit :

 

PREAMBULE

Le Vendeur est prestataire de services de voyance par téléphone, exclusivement réservés aux particuliers et aux personnes majeures. – Les services de Voyance privée sur rendez-vous par téléphone et au cabinet est commercialisé directement par le Vendeur sur son site Internet : www.voyancedeptitefeedelunivers.com C’est la plateforme de paiement STRIPE qui génère le formulaire de paiement et traite son résultat. Le Vendeur est responsable de son utilisation et de sa gestion. La liste et le descriptif des forfaits peuvent être consultés à la page “prestations“.

Article 1 : Objet et dispositions générales Les présentes Conditions Générales de Vente déterminent les droits et obligations des parties. Elles s’appliquent dans le cadre de la vente en ligne de “prestation de voyance ” proposés par le Vendeur. Dans le module de paiement, elles sont partie intégrante du Contrat entre l’Acheteur et le Vendeur. A tout moment, Le Vendeur se réserve la possibilité de modifier les présentes par la publication d’une nouvelle version sur son site Internet. Les CGV applicables alors sont celles étant en vigueur à la date du paiement de la commande. Ces CGV sont consultables en ligne et le Vendeur s’assure également que leur acceptation soit claire et sans réserve. Le formulaire de paiement indique une case à cocher et un clic de validation pour confirmation.

 

Le Client déclare avoir pris connaissance de l’ensemble des présentes Conditions Générales de Vente, et le cas échéant des Conditions Particulières de Vente liées à un service. Il doit les accepter sans restriction ni réserve. En reconnaissant qu’il a bénéficié des conseils et informations nécessaires afin de s’assurer de l’adéquation de l’offre à ses besoins. L’acheteur, déclare être en mesure de contracter légalement en vertu des lois françaises. Sauf preuve contraire, les informations enregistrées par le module de paiement, constituent la preuve de l’ensemble des transactions.

Article 2 : Prix Le prix des services proposés , sont indiqués en Euros. Le Vendeur se réserve la possibilité de modifier ses prix à tout moment pour l’avenir.

||'Les frais de télécommunication nécessaires à l’accès au site www.voyancedeptitefeedelunivers.com sont à la charge du Client.

​Un dépassement pourrait être facturé à 1.17€ la minute, le client sera informé avant le dépassement.

Paiement sur le site par CB et PAYPAL, au cabinet il n'y a pas d'appareil en carte bancaire pour le moment et je ne prends pas de chèque

Article 3 : Conclusion du contrat en ligne Le Client devra suivre une série d’étapes spécifiques pour pouvoir réaliser sa commande. Toutefois, les étapes décrites ci-après sont systématiques :

➢ Prendre RDV (date + heure)

➢ Saisir ses coordonnées

➢ Réserver

➢ Acceptation des présentes Conditions Générales de Vente.

➢ Vérification des éléments de la commande et, le cas échéant, correction des erreurs.

➢ Suivi des instructions pour le paiement. Après validation du paiement en ligne, le Client pourra recevoir confirmation par courrier électronique du paiement de la commande, ainsi qu’un accusé de réception de la commande la confirmant.

 

Aux fins de bonne réalisation de la commande, et conformément à l’article 1316-1 du Code civil, le Client s’engage à fournir ses éléments d’identification véridiques. Le Vendeur se réserve la possibilité de refuser la commande, par exemple pour toute demande anormale, réalisée de mauvaise foi.

Article 4 : Services Les caractéristiques essentielles des forfaits ainsi que leurs prix respectifs sont mis à disposition de l’Acheteur dans les onglets de la page d'accueil. Le client atteste avoir reçu un détail des modalités de paiement et d’exécution du contrat. Le Vendeur s’engage à honorer la commande du Client et à réaliser la consultation téléphonique. Ces informations contractuelles sont présentées en détail et en langue française. Conformément à la loi française, elles font l’objet d’un récapitulatif et d’une confirmation lors de la validation de la commande. Il est possible que le RDV soit repporté en cas de doublon avec un autre consultant ayant pas réservé sur le site internet.

Article 5 : Paiement Lors de sa commande, le Client effectue le règlement par carte bancaire. Le paiement sécurisé en ligne est réalisé par le prestataire de paiement choisi par le Vendeur. Les informations transmises sont chiffrées dans les règles de l’art et ne peuvent être lues au cours du transport sur le réseau. Une fois le paiement validé par le Client, la transaction est immédiatement débitée après vérification des informations. Conformément à l’article L. 132-2 du Code monétaire et financier, l’engagement de payer donné par carte est irrévocable. En communiquant ses informations bancaires lors de la vente, le Client autorise le Vendeur à débiter sa carte du montant relatif au prix indiqué. Le Client confirme qu’il est bien le titulaire légal de la carte à débiter. Il confirme qu’il est légalement en droit d’en faire usage. En cas d’erreur, ou d’impossibilité de débiter la carte, la Vente est immédiatement résolue de plein droit et la commande annulée.

 

Article 6 : Rétractation et force majeure Si le paiement a été effectué et que la consultation est allé à son terme, il ne peut y avoir de rétractation. Le paiement a été effectué mais la consultation n’a pu être réalisée : un report de consultation pourra être proposé en accord avec le client. L’exécution des obligations du vendeur au terme des présentes, est suspendue en cas de survenance d’un cas fortuit ou de force majeure qui en empêcherait l’exécution. Le vendeur est tenu d’en aviser le Client dès que possible. En cas d’impossibilité totale ou cas de force majeure, un remboursement par chèque sera effectué dans un délai de 8 jours.

Le client s'engage à honorer son RDV à l'heure et la date convenue, il peut annuler ou repporter gratuitement son RDV 12h avant celui-ci. Il peut activer la notification de rappel du RDV lors de sa commande sur le site.

.Au bout de 15 min de retard le RDV est directement annulé, sans motif. Il pourra alors reprendre RDV mais en cas d'annulation répétitive le vendeur ne prendra plus en charge le client sans devoiri se justifier.

Article 7 : Protection des données personnelles Les informations que vous communiquez dans la cadre d’une commande servent à son traitement. Ces données sont strictement confidentielles et ne peuvent pas être transmises à des tiers. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 : vous disposez des droits d’interrogation, d’accès, de modification, d’opposition et de rectification sur les données personnelles vous concernant. En date du 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles augmente considérablement la gestion des données sensibles.

 

Par conséquent : les noms et prénoms, les adresses e-mail, les numéros de téléphone, les adresses IP et les adresses postales de nos clients sont concernés pas ce nouveau règlement européen. Nous en assurons l’entière confidentialité. En adhérant à ces Conditions Générales de Vente, vous consentez à ce que le Vendeur utilise ces données pour la réalisation de l’achat. En saisissant votre adresse email, vous êtes susceptible de recevoir des courriels contenant des informations et des offres promotionnelles communiquées par le Vendeur. Vous pouvez vous désinscrire à tout instant. Cette demande doit être adressée  en justifiant simplement de votre identité à : ptitefeedelunivers@gmail com

Article 8 : Droit applicable Toutes les clauses figurant dans les présentes Conditions Générales de Vente, ainsi que toutes les opérations d’achat et de vente qui y sont visées, seront soumises au droit français. “Ces CGV ou Conditions Générales de Vente ont été élaborées et adaptées à partir d’un modèle libre et gratuit. Celui-ci peut être téléchargé sur le site https://www.donneespersonnelles.fr

Charte du Thérapeute Holistique

Article 1 – Pratiquer dans l’amour et le respect du pouvoir qui est confié au thérapeute. Le consultant qui nous a choisi nous confie des informations intimes de sa vie. Certains soins nécessitent qu’il s’allonge sur une table de massage, afin de bénéficier d’une prestation optimale. En abaissant ses barrières psychiques, il devient vulnérable et accepte donc de considérer les zones de son corps et de son esprit qui sont à l’origine de ses troubles. Le thérapeute doit toujours se montrer rassurant en émettant douceur et force à partir de son chakra du cœur. De ce fait, le consultant trouve en lui les ressources nécessaires pour accepter puis pardonner la situation qui lui paraissait insurmontable. Le pouvoir du thérapeute provient partiellement de l’au-delà où guides, archanges et autres entités éclairées permettent d’accroître considérablement la qualité du soin tout en le protégeant contre des profils énergétiques trop négatifs

Article 2 – Ne jamais interrompre un traitement médical en cours ni faire de prescriptions. Malgré l’antagonisme qui règne entre les médecines allopathiques et naturelles, leurs propriétés distinctes a cependant prouvé leur efficacité. Si la plupart des pays ne reconnaissent pas les thérapies qui ne s’inscrivent pas dans le cursus officiel, il serait pourtant très avantageux de réunir leurs avantages dont le but est de comprendre et de développer l’œuvre que représente l’être humain. Cependant la loi interdit formellement de prescrire tout traitement médical. Le seul « médicament », qui n’en est pas un, est l’échange conscient d’énergie véhiculée entre les deux parties lors du soin.

Article 3 – Assurer la confidentialité totale des consultations. Les informations confiées au thérapeute ne doivent en aucun cas atteindre une tierce personne. Cette règle est fondamentale car elle protège le patient en le préservant d’un non-jugement. De ce fait, ce dernier peut s’ouvrir davantage sans crainte d’être jugé, critiqué ou manipulé.

 

Article 4 – Toujours rester honnête et humble en ne garantissant aucun résultat. Le thérapeute doit toujours agir en bonne foi et ne doit en aucun cas s’abaisser à la charlatanerie en émettant des engagements qu’il est incapable de tenir. Sont aussi catégoriquement bannis les paroles et les actes nocifs, humiliants, illusoires, trompeurs et dogmatiques. Seul le consultant et les forces de la création ont le pouvoir de rendre possible toute amélioration. Le thérapeute restera toujours un intermédiaire. Bien entendu, il évitera de sombrer dans les pratiques des arts divinatoires, des sciences occultes et de la parapsychologie.

 

Article 5 – Pratiquer dans un cadre légal et appliquer des tarifs équilibrés basés sur l’échange. Le praticien doit d’abord se conformer à la législation de l’endroit de son exercice ainsi que des statuts en vigueur de son corps de métier. Si le tarif demandé est une marque de reconnaissance pour la prestation apportée, sa justesse permet d’évaluer la qualité de la prestation. Trop élevé, le soin serait inaccessible et un tarif trop bas poserait un doute sur sa qualité. Par ailleurs, un bilan comptable est nécessaire pour gérer correctement et en toute légalité les flux d’entrée (consultations, missions, prestations) et de sortie (investissements, assurances, impôts, taxes, charges, etc.). Cependant, il peut accorder des tarifs préférentiels aux personnes à faibles ressources et peut, dans des cas très particuliers, recourir à un système d’échange qui n’est pas basé sur l’argent (objets, services).

Article 6 – Évoluer constamment et rester ouvert. Il est universellement admis que tout ce qui n’avance pas recule. De ce fait, tout thérapeute doit rester ouvert en s’informant des nouveautés qui émergent dans le(s) domaine(s) où il exerce. En effet, des pratiques comme le magnétisme – pourtant bien connues de tous – sont très loin d’avoir révélé tous leurs secrets. De plus si l’évolution rapide de la conscience collective emporte certains maux, elle en crée de nouveaux. Le thérapeute doit d’abord pouvoir s’adapter à la configuration globale de tout consultant (origine géographique et sociale, culture, terreau familial, valeurs, environnement, etc.) car ce dernier ne peut être traité par le moyen (expéditif) d’une méthode générale. L’effort d’adaptation consiste ensuite à s’intéresser, voire à se former à de nouvelles disciplines afin d’enrichir son jeu des cartes de ses confrères.

 

Article 7 – Offrir au consultant de devenir sa propre source de guérison. Si le consultant est conscient de ses troubles physiques et psychologiques, leur origine se cache aux tréfonds de leur inconscient. Le rôle du praticien est de le guider dans ce monde inatteignable par la raison et la seule volonté consciente afin d’effectuer le travail de libération. En devenant autonome, le consultant se débarrasse de ses anciens schémas handicapant et victimisant pour se recentrer sur ses propres capacités de guérison. En réalité, la personne redécouvre sa véritable nature, son véritable « soi ».

Article 8 – Accepter les mineurs et handicapés mentaux uniquement en présence ou avec l’accord des parents ou du tuteur légal. Avant d’effectuer un soin sur un mineur ou un handicapé mental, le thérapeute s’engage à recevoir l’accord d’au moins un des parents ou du tuteur légal. En effet, ces personnes leur sont très attachées. Le soin s’effectue donc en triangulation. En cas de complication et comme les thérapies alternatives ne sont pas reconnues, la négligence d’un tel accord serait fatale pour le praticien qui doit avoir au moins être assuré d’un point de vue responsabilité civique et juridique. Cependant, les enfants sont généralement plus coopératifs cars ils ne craignent pas les changements. En ce qui concerne les handicapés mentaux, un cadrage de l’aura approfondie est nécessaire en plus du ressenti habituel.

Article 9 – Accueillir les consultants dans un endroit adapté et énergétiquement harmonisé. Une salle de soin accueillante et surtout chargée d’énergies positives favorise le bon déroulement des séances. En effet, le niveau énergétique du local doit au moins atteindre le huitième plan et être purifié (débarrassé de toute vibration nocive) après chaque séance, tout comme la table de massages, les outils et les accessoires.

Article 10 – Aider éventuellement les patients en phase terminale et après leur mort physique. Le magnétiseur humaniste ne se considère pas comme un thérapeute ordinaire car sa volonté est alignée sur la conscience du soi et ses pratiques doivent aussi permettre à cette catégorie de consultants de franchir le cap de la mort qui consiste à passer de la matière à l’éther. De ce fait et suite au décès naturel de la personne, il pourra être amené à faire monter son âme dans des sphères supérieures en fonction des consignes qu’il a reçues de l’au-delà.

Article 11 – Rester humble et respectueux. Toujours utiliser ses capacités pour le bien. Le thérapeute doit respecter chaque consultant en faisant preuve d’une profonde humilité. Cela consiste à faire taire l’ego afin de pouvoir plier sans pour autant se briser devant celui de personnes arrogantes. Cela consiste aussi à reconnaître de ne pas tout savoir ni tout maîtriser, ne pas se comparer et encore moins prétendre être supérieur aux autres, être le silence pour percevoir de la bouche de la personne qui s’exprime l’ignorance de ceux qui savent, continuer à apprendre et de tout le monde, chercher à être la plus brillante des lumières sans ne jamais éblouir personne. Étant parfaitement conscient que chaque être est d’autant plus précieux qu’il cherche à s’élever, il met sa conscience d’Être incarné au service de la vaste Assemblée Lumineuse de la Terre, des plantes, des animaux, des humains… de la force créatrice universelle. 

 

Le magnétisme influe tout ce qui existe car tout ce qui existe a des propriétés vibratoires. Purifier un endroit, une personne possédée ou envoûtée, dépolluer et assainir sont les missions du magnétiseur humaniste. Il s’engage par ailleurs à ne jamais utiliser ses pouvoirs et ses connaissances à des fins égotiques ou maléfiques. Si cela arrivait, il appartient à ses confrères de lui rappeler le choix qu’il a fait de cheminer dans la lumière. En revanche, si ce dernier persiste dans l’erreur, il s’exclura à plus ou moins long terme de la fédération car la lumière finit toujours par triompher de l’obscurité.

Article 12 – Savoir se mettre au service de l’idéal le plus haut pour soi et l’univers. Tout ce qui existe est imprégné de la conscience universelle. Ceci prévaut évidemment pour les humains. Ainsi le devoir des plus avancés est d’instruire les autres. Malheureusement beaucoup d’âmes évoluées subissent les mauvaises influences de leurs semblables et finissent par se pervertir. D’autres personnes, qui sont pourtant parvenues à faire rentrer de la lumière en elles, sont restées incomprises, ont pris peur et ont finalement rejoint le faux et le virtuel car elles n’ont pas trouvé leur véritable place sur Terre. Il appartient donc aux personnes plus éclairées de les reconnaître puis de les recevoir dans leur humanité.

Charte de déontologie

Préambule

Afin de moraliser la Profession des arts Divinatoires, éviter les dérives multiples qui découlent de ces pratiques où n’importe qui peut devenir du jour au lendemain médium, voyant, astrologue, mage, sorcier…, l’Institut National des Arts Divinatoires (INAD), qui est une association d’information, de prévention et de protection contre les Abus et les Excès de la profession, propose, à l’intention des praticiens désirant instaurer des rapports satisfaisants avec les consultants et dans l’intérêt de tous, cette Charte Morale et Professionnelle. Aussi, pour éviter que des consultants ne soient abusés par certains professionnels douteux et par les multiples publicités à caractère mensonger, cette Charte, appliquée et respectée par tous, serait en mesure d’offrir une garantie contre les débordements abusifs qui discréditent l’ensemble de la profession. Tout Praticien ayant souscrit de plein gré à l’acceptation de la présente 

Charte Morale et Professionnelle s’engage sur l’honneur à en respecter les dispositions et à exercer son activité avec sérieux, honnêteté et loyauté afin de satisfaire au mieux les consultants qui feront appel à ses services. Services audiotels et plateformes Les responsables, dirigeants des services audiotels et plateformes de voyance en ligne (…) sous peine de voir leur responsabilité engagée, s’engagent à tout mettre en œuvre afin de s’entourer de praticiens qualifiés, ayant une expérience certaine et reconnue dans le domaine des conseils de la vie privée, de la voyance et de l’astrologie…Tout praticien qui adhère à la présente Charte, agit dans une démarche individuelle, librement consentie, et doit se conformer aux règles édictées dans toutes leurs dispositions. A défaut, il se verra exclu de l’organisme avec qui il collabore et sa carte professionnelle sera immédiatement retirée. Tout professionnel doit refuser les consultations destinées à des personnes passablement fragiles ou accrocs à la voyance, à moins qu’il s’agisse d’un travail d’écoute équivalent à une psychothérapie à des fréquences raisonnables. Il est important que cela soit précisé et acté formellement par écrit si possible avant toute consultation.

Le client est responsable de ses agissements, à moins qu’il s’agisse d’une personne en situation de mal être, en situation de faiblesse extrême, et il conviendra alors au praticien intéressé de le conseiller au mieux de ses intérêts et en dernier ressort d’en informer le responsable du site qui prendra les mesures nécessaires dans l’intérêt du client. Exercice des Arts Divinatoires Tout praticien s’engage à exercer son activité avec sincérité, loyauté et objectivité. Tout praticien désirant exercer un art divinatoire à des fins professionnelles doit au préalable et en fonction de son statut satisfaire à toutes les formalités légales et réglementaires d’accès aux professions industrielles et commerciales et à effectuer les déclarations imposées par la loi ou les règlements auprès des organismes sociaux et fiscaux compétents.

Tout praticien des arts divinatoires s’engage à faire un travail et des études individuelles personnalisées. A défaut lorsque le travail ou une partie du travail n’est pas personnel (dans le cas, par exemple, du recours à un logiciel), le praticien s’engage à en informer ses clients. Obligation de moyens Le praticien des arts divinatoires n’est tenu qu’à une obligation de moyens (utilisation de ses connaissances, de son savoir, de son don…) Dans le domaine des arts divinatoires, cette obligation de moyens interdit au praticien de faire état de certitudes, de garantir la réalisation certaine d’évènements ou la justesse de ses prédictions. Dans le domaine des pratiques occultes, cette obligation de moyens interdit au praticien de promettre ou garantir un résultat. Le consultant a droit au remboursement des sommes éventuellement versées à défaut de réalisation du résultat garanti ou promis.

Travaux Occultes

Le praticien s’engage à n’effectuer aucun travail occulte (désenvoûtement, sorcellerie, magie noire). Toute prestation autre qu’une activité de consultation, fournie à un client par un praticien, doit faire l’objet d’un contrat écrit, signé par les deux parties et mentionnant la nature de la prestation et son prix.

Respect de la vie privée et secret professionnel

Tout praticien des arts divinatoires est tenu au secret professionnel. La consultation est un acte strictement confidentiel. Les informations à caractère personnel concernant les consultants ne seront divulguées à des tiers, y compris un autre professionnel, sous aucun prétexte, de manière directe ou indirecte. Le praticien s’interdit de menacer le consultant de les divulguer. Le praticien s’interdit d’utiliser ces informations à d’autres fins que les activités de divination et de consultation. Le praticien s’interdit d’enregistrer ou de filmer le consultant à son insu.

Le professionnel s’interdit de conserver ou d’archiver des documents ou objets personnels et privés appartenants à des consultants. Tout document ou objet de la sorte doit être remis dès la première demande à son propriétaire. Tout consultant doit être informé de toute conservation ou enregistrement de données nominatives à caractère personnel le concernant, même s’il ne s’agit que de ses seuls nom et adresse. Le praticien s’interdit de solliciter, de conserver ou d’enregistrer des informations d’ordre racial, politique, syndical, philosophique, religieux.

Manoeuvres frauduleuses Le praticien s’engage à respecter le libre-arbitre de ses consultants et s’interdit d’exercer une quelquonque influence sur eux. Il s’interdit d’abuser de la naïveté ou de la crédulité de personnes en situation de faiblesse ou de fragilité, de profiter ou d’exploiter la faiblesse, la solitude ou tourmente affective des personnes seules, des personnes âgées, malades, handicapées… Il s’interdit de se livrer à des mises en scène ou à des manoeuvres susceptibles d’induire le client en erreur. Publicité et charlatanisme Le professionnel doit contribuer à la lutte contre le charlatanisme ; toute publicité doit être loyale et véridique. Obligation d’information et de renseignements Le praticien s’engage à informer avec bienveillance ses consultants et à répondre en toute honneteté à toute question que ceux-ci formuleraient. Cette obligation d’information doit être respectée y compris au téléphone, sans que le consultant ait à se déplacer ou à rencontrer le praticien pour les obtenir. Le professionnel s’engage à informer chaque client :

• du champ d’application et des limites des arts divinatoires

• de la durée approximative de la consultation

• de ses honoraires, prix, mode de paiement

• les honoraires, prix, tarifs seront affichés dans son cabinet.

Honoraires et modes de paiement Les honoraires des praticiens sont libres et dépendent de la compétence réelle et confirmée des intéressés. Ils doivent faire l’objet d’un affichage clair dans le cabinet ou d’un énoncé clair lors des consultations téléphoniques. Tout praticien s’interdit d’effectuer des prélèvements abusifs de cartes de crédits. Mineurs Tout praticien des arts divinatoires s’engage à ne pas recevoir un mineur en consultation, sauf autorisation écrite du titulaire de l’autorité parentale. Rapport avec les autres professionnels Tout praticien des arts divinatoires s’interdit de dénigrer un confrère ou de ternir son image pour mieux attirer son client.

Réclamations et règlement des différends Toute réclamation ou contestation sera reçue avec une attention particulière par le praticien. En cas de litige avec un consultant et sans préjudice des procédures judiciaires, le praticien s’engage à déployer les efforts nécessaires pour trouver une solution amiable, le cas échéant avec l’assistance ou l’intervention d’une association de consommateurs ou de l’INAD qui, conformément à sa mission prévue dans ses statuts, s’engage à faire le nécessaire pour trouver, dans la discrétion, une solution satisfaisante entre les deux parties.

La présente Charte a été soumise à la DGCCRF « service loyauté » avant sa publication et recommandée par le Secrétariat d’État Chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprise, du Tourisme, des Services de la Consommation est susceptible d’être complétée ou modifiée ultérieurement. Toute personne ayant signé la présente Charte peut suggérer toute modification ou complément à la direction de l’I.N.A.D. les règles contenues dans cette Charte ne sont ni exhaustives ni limitatives.

© 2001-2024 INAD

 

CHARTE MORALE ET PROFESSIONNELLE

Préambule

Afin de moraliser la Profession des arts Divinatoires, éviter les dérives multiples qui découlent de ces pratiques où n'importe qui peut devenir du jour au lendemain médium, voyant, astrologue, mage, sorcier..., l'Institut National des Arts Divinatoires (INAD), qui est une association d'information, de prévention et de protection contre les Abus et les Excès de la profession, propose, à l'intention des praticiens désirant instaurer des rapports satisfaisants avec les consultants et dans l'intérêt de tous, cette Charte Morale et Professionnelle.

Aussi, pour éviter que des consultants ne soient abusés par certains professionnels douteux et par les multiples publicités à caractère mensonger, cette Charte, appliquée et respectée par tous, serait en mesure d'offrir une garantie contre les débordements abusifs qui discréditent l'ensemble de la profession. Tout Praticien ayant souscrit de plein gré à l'acceptation de la présente Charte Morale et Professionnelle s'engage sur l'honneur à en respecter les dispositions et à exercer son activité avec sérieux, honnêteté et loyauté afin de satisfaire au mieux les consultants qui feront appel à ses services.

Services audiotels et plateformes

Les responsables, dirigeants des services audiotels et plateformes de voyance en ligne (...) sous peine de voir leur responsabilité engagée, s'engagent à tout mettre en œuvre afin de s'entourer de praticiens qualifiés, ayant une expérience certaine et reconnue dans le domaine des conseils de la vie privée, de la voyance et de l'astrologie...Tout praticien qui adhère à la présente Charte, agit dans une démarche individuelle, librement consentie, et doit se conformer aux règles édictées dans toutes leurs dispositions. A défaut, il se verra exclu de l'organisme avec qui il collabore et sa carte professionnelle sera immédiatement retirée.

Tout professionnel doit refuser les consultations destinées à des personnes passablement fragiles ou accrocs à la voyance, à moins qu'il s'agisse d'un travail d'écoute équivalent à une psychothérapie à des fréquences raisonnables. Il est important que cela soit précisé et acté formellement par écrit si possible avant toute consultation.

Le client est responsable de ses agissements, à moins qu'il s'agisse d'une personne en situation de mal être, en situation de faiblesse extrême, et il conviendra alors au praticien intéressé de le conseiller au mieux de ses intérêts et en dernier ressort d'en informer le responsable du site qui prendra les mesures nécessaires dans l'intérêt du client.

Exercice des Arts Divinatoires

Tout praticien s'engage à exercer son activité avec sincérité, loyauté et objectivité. Tout praticien désirant exercer un art divinatoire à des fins professionnelles doit au préalable et en fonction de son statut satisfaire à toutes les formalités légales et réglementaires d'accès aux professions industrielles et commerciales et à effectuer les déclarations imposées par la loi ou les règlements auprès des organismes sociaux et fiscaux compétents.

Tout praticien des arts divinatoires s'engage à faire un travail et des études individuelles personnalisées. A défaut lorsque le travail ou une partie du travail n'est pas personnel (dans le cas, par exemple, du recours à un logiciel), le praticien s'engage à en informer ses clients.

Obligation de moyens

Le praticien des arts divinatoires n'est tenu qu'à une obligation de moyens (utilisation de ses connaissances, de son savoir, de son don...)

Dans le domaine des arts divinatoires, cette obligation de moyens interdit au praticien de faire état de certitudes, de garantir la réalisation certaine d'évènements ou la justesse de ses prédictions. Dans le domaine des pratiques occultes, cette obligation de moyens interdit au praticien de promettre ou garantir un résultat. Le consultant a droit au remboursement des sommes éventuellement versées à défaut de réalisation du résultat garanti ou promis.

Travaux Occultes

Le praticien s'engage à n'effectuer aucun travail occulte (désenvoûtement, sorcellerie, magie noire). Toute prestation autre qu'une activité de consultation, fournie à un client par un praticien, doit faire l'objet d'un contrat écrit, signé par les deux parties et mentionnant la nature de la prestation et son prix.

Respect de la vie privée et secret professionnel

Tout praticien des arts divinatoires est tenu au secret professionnel.

La consultation est un acte strictement confidentiel. Les informations à caractère personnel concernant les consultants ne seront divulguées à des tiers, y compris un autre professionnel, sous aucun prétexte, de manière directe ou indirecte.

Le praticien s'interdit de menacer le consultant de les divulguer.

Le praticien s'interdit d'utiliser ces informations à d'autres fins que les activités de divination et de consultation.

Le praticien s'interdit d'enregistrer ou de filmer le consultant à son insu.

Le professionnel s'interdit de conserver ou d'archiver des documents ou objets personnels et privés appartenants à des consultants. Tout document ou objet de la sorte doit être remis dès la première demande à son propriétaire.

Tout consultant doit être informé de toute conservation ou enregistrement de données nominatives à caractère personnel le concernant, même s'il ne s'agit que de ses seuls nom et adresse. Le praticien s'interdit de solliciter, de conserver ou d'enregistrer des informations d'ordre racial, politique, syndical, philosophique, religieux.

Manœuvres frauduleuses

Le praticien s'engage à respecter le libre-arbitre de ses consultants et s'interdit d'exercer une quelquonque influence sur eux.

Il s'interdit d'abuser de la naïveté ou de la crédulité de personnes en situation de faiblesse ou de fragilité, de profiter ou d'exploiter la faiblesse, la solitude ou tourmente affective des personnes seules, des personnes âgées, malades, handicapées...

Il s'interdit de se livrer à des mises en scène ou à des manoeuvres susceptibles d'induire le client en erreur.

Publicité et charlatanisme

Le professionnel doit contribuer à la lutte contre le charlatanisme ; toute publicité doit être loyale et véridique.

Obligation d'information et de renseignements

Le praticien s'engage à informer avec bienveillance ses consultants et à répondre en toute honneteté à toute question que ceux-ci formuleraient. Cette obligation d'informtion doit être respectée y compris au téléphone, sans que le consultant ait à se déplacer ou à rencontrer le praticien pour les obtenir.

Le professionnel s'engage à informer chaque client :

 

Honoraires et modes de paiement

Les honoraires des praticiens sont libres et dépendent de la compétence réelle et confirmée des intéressés. Ils doivent faire l'objet d'un affichage clair dans le cabinet ou d'un énoncé clair lors des consultations téléphoniques. Tout praticien s'interdit d'effectuer des prélèvements abusifs de cartes de crédits.

Mineurs

Tout praticien des arts divinatoires s'engage à ne pas recevoir un mineur en consultation, sauf autorisation écrite du titulaire de l'autorité parentale.

Rapport avec les autres professionnels

Tout praticien des arts divinatoires s'interdit de dénigrer un confrère ou de ternir son image pour mieux attirer son client.

Réclamations et règlement des différends

Toute réclamation ou contestation sera reçue avec une attention particulière par le praticien. En cas de litige avec un consultant et sans préjudice des procédures judiciaires, le praticien s'engage à déployer les efforts nécessaires pour trouver une solution amiable, le cas échéant avec l'assistance ou l'intervention d'une association de consommateurs ou de l'INAD qui, conformément à sa mission prévue dans ses statuts, s'engage à faire le nécessaire pour trouver, dans la discrétion, une solution satisfaisante entre les deux parties.

La présente Charte a été soumise à la DGCCRF « service loyauté » avant sa publication et recommandée par le Secrétariat d'État Chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprise, du Tourisme, des Services de la Consommation est susceptible d'être complétée ou modifiée ultérieurement. Toute personne ayant signé la présente Charte peut suggérer toute modification ou complément à la direction de l'I.N.A.D. les règles contenues dans cette Charte ne sont ni exhaustives ni limitatives.

Conditions, obligations, recommandations pour une pratique honnête et loyale

- Les dispositions de ces règles et recommandations ne sont ni exhaustives ni limitatives -

Adhésion sans réserve à la Charte Morale et Professionnelle de la profession, encouragée par le Secrétariat d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprise, du Tourisme, des Services de la Consommation.

 

 

* Important :

- L'avantage de l'examen médical du travail est une assurance et une garantie pour le client consommateur qui pourra constater que le praticien a été reconnu par la médecine du travail et déclaré apte à exercer une activité de voyance, aide à la personne.

- Le second avantage de cette visite d’aptitude réside dans la confirmation, vérifiable a posteriori, que le praticien correspond bien à une personne physique réelle et non pas à une photo déco et à un pseudonyme de confort.

​La voyance n'est pas tenue à l'obligation de résultat, ce n'est pas une science exacte, l'erreur est possible, je n'affirme jamais une prédiction, je donne les informations que je perçois et vous gardez le libre arbitre de réaliser votre destin.

Nous appeler

06 60 72 67 05

E-mail

PayPal ButtonPayPal Button
bottom of page